Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Au temps des requins et des sauveurs" de Kawai Strong Washburn aux éditions Gallimard



A Hawaii, loin des clichés de l’île, des plages paradisiaques et des hôtels de luxe, Augie et Malia triment et enchaînent les petits boulots pour que leurs trois enfants, Dean, Nainoa et Kaui, ne manquent de rien.


Le jour d’une balade en mer, Nainoa tombe du bateau en plein Océan Pacifique et est ramené à ses parents par un requin. Très vite, tout le monde sent que cet enfant a un don particulier, il est capable de soigner les maux des autres, il ressent beaucoup de choses et il communique avec la nature et les animaux. Ce don rend Nainoa spécial. Ses parents le surprotègent, son frère et sa sœur ont du mal à trouver sa place au milieu de lui.


Nainoa grandit en portant ce don toujours en lui. Ce don qui est sa force mais qui le rend plus fragile. A ses côtés, Dean, ayant un avenir prometteur dans le monde du Basket, part aux Etats-Unis, suivi par Kaui, qui a obtenu une bourse à l’Université de San Diego. Les trois évoluent chacun de leurs côtés, en s’appelant de temps en temps, en donnant tout ce qu’ils ont pour obtenir la fierté de leurs parents et les aider financièrement. Mais cette force a ses limites et les failles que chacun d’eux porte font surface, jusqu’au drame familial. Chacun va faire son deuil à sa manière, va s’enfoncer dans la tristesse, se relever et retrouver la lumière laissée par l’être disparu.


Un roman poétique qui coupe le souffle. On est transporté dans cette fresque familiale à travers la voix puissante de ces cinq personnages. On ressort subjugué de ce récit, à mi-chemin entre le conte philosophique et le roman réaliste.


Ce roman raconte l’envers du décor d’Hawaii. On découvre la réalité de ses habitants, la dureté de la vie malgré les paysages magnifiques, l’enchaînement des petits boulots pour joindre les deux bouts. Ce roman montre aussi l’entraide et la bienveillance qui animent ses habitants. Le lien important qui les lie à la nature, aux croyances et à l’art avec notamment la danse et la musique.


Ce récit parle aussi du deuil, de la perte d’un être aimé, de l’anéantissement ressenti et des différentes étapes traversées pour se relever et recommencer à vivre.


Un premier roman que je vous recommande fortement pour vivre une histoire bouleversante et unique.


Une nouvelle très belle découverte de cette rentrée littéraire.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Mais c’est bien ce qui est ennuyeux avec le présent, il n’est jamais la chose qu’on tient dans la main, seulement celle qu’on observe, plus tard, depuis une distance si grande que le souvenir pourrait aussi bien être une flaque d’étoiles aperçue derrière une vitre au crépuscule. »


« Votre visage qui s’éclairait devant la première chenille que nous trouvions dans la terre, vos couinements de rire lorsque nous vous soufflions sur le ventre, ou encore les jours où toute la famille s’agglutinait sous la couette à cinq heures du matin pour se rendormir, chacun buvant aux rêves des autres. Le monde entier était là, dans vos yeux, il irradiait de votre peau brune et parfaite. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

6 vues0 commentaire