Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Bienvenue à Barde-Monciel" de Noéllie Saullerin



A Barde-Monciel, charmant village du sud de la France, les habitants se croisent. Certains sont amis ou parents, d’autres voisins ou collègues. A Barde-Monciel, chaque habitant a une histoire à raconter. Ce recueil de vingt-deux nouvelles nous raconte la vie et les secrets de chacun d’eux.


Alors nous, lecteur, au fil des saisons, on écoute chaque personnage nous confier son secret, ses doutes, son projet, son deuil, ses moments de joie et ses rencontres. Au fil des pages, on découvre des personnages tous plus attachants les uns que les autres. On prend part à leur histoire puis on les retrouve quelques pages plus loin car ces personnages, comme dans les rues de leur village, se croisent, sympathisent et créent des liens entre eux et également avec nous.


A chaque nouvelle, ce sont des moments de vie qui nous sont partagés par des personnages de tout âge. Des confidences et des mots touchants qui résonnent en nous par leur sincérité et leur vraisemblance.


On se glisse dans les pages de ce recueil de nouvelles et on suit à travers les ruelles de ce village, ces habitants pour une jolie balade, un moment de partage et de très belles rencontres.


Une écriture aux mots doux pour raconter la vie, pas celle qui est lisse mais celle qui a des hauts et des bas, des moments de joie et de doutes, des larmes et des rires. Et tout cela, on le ressent, on le vit à travers les mots sincères de Noéllie.


Un recueil de nouvelles qui nous invite à nous évader et à partir nous aussi à la découverte des charmants petits villages et de leurs habitants. Ce recueil est un voyage au fil des saisons et des rencontres.


Une magnifique lecture et un coup de cœur.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Alors, si je devais revenir en arrière, je ne changerais rien. Après avoir passé des mois et des mois à regretter ma vie d’avant, je regarde enfin devant moi. Le soleil caresse de ses rayons les toits de mon village. Je vois les gens évoluer en bas, comme une petite fourmilière. C’est beau. Tout est magique pour moi depuis que je m’en suis sortie. Tout relève du miracle, je m’émerveille d’un rien. Je prends ce que la vie me donne, et je la remercie. »


« (…) je savoure en silence le courage d’avoir osé leur révéler mon secret. J’ai l’impression de me rapprocher un peu plus de celle que je veux être. De celle que – au fond de moi – je suis depuis toujours. »


« J’aimais flâner dans les rayonnages, prendre un livre au hasard, le feuilleter et imaginer la personne qui l’avait tenu avant moi. J’aimais y trouver des petites marques, une phrase soulignée, une page cornée. Je me demandais à chaque fois (…) ce que ce passage avait évoqué pour celui qui l’avait annoté. »


« Moi aussi je fais partie de ces personnes qui cornent, soulignent et griffonnent. De façon très légère, au crayon de papier. Je me dis que peut-être, un jour, quelqu’un achètera à son tour ce livre-là et découvrira mes phrases préférées. Et alors, peut-être que ces phrases préférées deviendront également les siennes. Sans nous connaître, sans jamais nous être rencontrés, nous aurons là un point commun, nous serons un peu liés sans le savoir par cet objet. »


« Je n’ai rien contre l’ambition et le fait de bien vouloir gagner sa vie. Mais si c’est pour que ça fasse perdre de vue tout le reste, ça n’en vaut pas la peine. »


« Je sais que je retomberai toujours sur mes pattes. Parce que je fais ce que mon intuition me dicte. Parce que je sais que je suis à la bonne place. Et quand on est à sa place, tout arrive au moment opportun. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

8 vues0 commentaire