Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"La vie en chantier" de Pete Fromm aux éditions Gallmeister



Marnie et Taz sont jeunes et ont plein de projets ensemble, notamment celui de retaper la maison qu’ils viennent d’acheter dans le Montana. Quand Marnie découvre qu’elle est enceinte, ils ont tout d’abord un peu peur face aux nouvelles responsabilités qui les attendent, au peu de revenu qu’ils ont et à l’ampleur des travaux à prévoir pour accueillir un enfant dans une belle maison. Mais ensemble, ils sont prêts à soulever des montagnes et rien ne les arrête. Ils se retroussent les manches et, aidés de leur ami Rudy, se lancent dans la réhabilitation de la maison et la préparation de la chambre du bébé.


Le jour de l’accouchement, la vie les bouscule encore : Marnie meurt en couches et Taz rentre seul dans leur maison à moitié rénovée avec la petite Midge dans ses bras. Anéanti par la douleur et la tristesse, Taz est perdu face à ce petit être qui ressemble à sa Marnie et ne s’exprime que par les pleurs. C’est seul qu’il fait face aux joies de la paternité. Seul qu’il berce sa fille la nuit. Seul qu’il affronte les doutes, les peurs et les maladresses du premier enfant. Taz se renferme sur lui-même. Il se plonge dans le travail, s’oublie et ne vit que pour sa fille.


Rudy est là pour le soutenir, l’épauler et le secouer. Lauren, la mère de Marnie le seconde pour s’occuper de Midge. Et pour qu’il puisse reprendre son travail de menuisier, Rudy lui trouve la meilleure des baby-sitter : Elmo. Une jeune femme douce, drôle, énergique et qui n’a pas sa langue dans sa poche pour dire ce qu’elle pense. Elle va entrer doucement dans la vie de Taz et Midge, les apprivoiser et petit à petit faire sortir Taz du chagrin dans lequel il s’est enfermé.


Un magnifique roman de vie. L’histoire douce et bouleversante d’un deuil. Les jours se suivent sur deux années. Deux années de reconstruction, d’apprivoisement pour permettre de voir plus loin que le jour d’après, de refaire des projets et croire en l’avenir.


Les jours défilent après le décès de Marnie, les pages nous emportent à travers la vie et le deuil de Taz et Midge. Chaque chapitre correspond au jour passé après le décès afin de montrer le long chemin, les jours heureux et ceux douloureux. Un roman qui raconte comment on s’autorise à être heureux à nouveau, à ne pas culpabiliser de rire et sourire, à partager des bons moments avec d’autres personnes, à aimer à nouveau, à célébrer les fêtes et anniversaires sans l’être aimé.


Un très beau récit qui parle d’amour, de peine et surtout de la vie avec ce qu’elle offre et ce qu’elle reprend.


Un roman doux et bouleversant.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« -(…) J’ai décidé de la gâter pour la reconquérir.

-Les grands-mères sont là pour ça, pas vrai ?

-Génération après génération, répond-elle. »


« L’avenir, c’est là où tu vas et tu n’y peux rien. »


« -Elle veut que j’aille de l’avant, un truc dans le genre.

-Vers l’infini et au-delà ?

-Voilà. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

15 vues0 commentaire