top of page
Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Le sourire aux livres" de Cynthia Kafka, aux éditions Charleston



Alexia a des doigts de fée et réalise de magnifiques origamis pour apaiser sa tristesse et sa colère. Ida porte des pulls à paillettes pour cacher son passé. Solène dépose des cailloux dans les boîtes aux livres pour délivrer des messages magiques. Grégoire construit des cabanes en bois pour offrir un refuge et trouver le sien.


Quatre nouveaux personnages pour une nouvelle histoire tout aussi touchante et magnifique que les précédentes.


A la suite d’un drame, Alexia, 14 ans, a quitté Caen pour vivre chez son père en Dordogne. Depuis, elle affronte comme elle peut son chagrin et sa culpabilité. Grégoire essaye lui aussi d’apporter son soutien à l’adolescente et à tisser un lien avec sa fille qu’il connaît à peine. Il peut compter sur l’aide d’Ida, une sexagénaire au caractère de feu comme ses cheveux et spécialiste des dictons et sur le sourire contagieux de Solène, une trentenaire qui sillonne les routes de France depuis plusieurs mois avec son vélo et qu’une mauvaise chute l’a mené à trouver refuge chez Grégoire et Alexia.


Au milieu d’un cadre bucolique, des rues pavées et des fortifications du village de Monpazier, chacun va oser se dévoiler, se tendre la main et s’épauler pour grandir et réaliser un pont vers le bonheur du quotidien. Ensemble, ils vont affronter les tumultes de la vie, continuer à avancer et à se créer de nouveaux rêves et projets. Pour Grégoire, Ida et Solène, leur souhait le plus cher est de redonner le sourire aux lèvres d’Alexia.


Un roman bouleversant qui fait passer du rire aux larmes. Dès les premières pages, on s’attache aux personnages et on suit leurs déambulations dans la bastide.


Une histoire touchante et lumineuse qui invite à ne pas tourner le dos au bonheur du quotidien malgré la douleur et les épreuves de la vie.


De la poésie, de l’humour et de la bienveillance se sont glissés dans les pages de ce roman pour nous offrir une parenthèse de bonheur. Des personnages ordinaires qui nous délivrent un extraordinaire message d’espoir.


Un livre qu’on referme le sourire aux lèvres.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Le jaune de la peinture flashe sur le gris des pierres. A l’idée qu’il livrera certainement un peu de joie à celui ou celle qui le dénichera, je ressens une pointe de fierté. C’est simple de faire plaisir. Il suffit de modifier positivement, d’une façon ou d’une autre, le quotidien. »


« Qu’un sourire offert, c’est souvent un sourire rendu. »


« Le quotidien ne lasse pas si on est en phase avec ce que l’on fait. »


« (…) qu’il y a des moments pour certains romans, et qu’ils ne se pointent pas dans notre vie par hasard. »


« En revanche, ce périple à vélo, c’est finalement une allégorie de la vie. La route est parfois longue, parfois semée d’embuche. On se plante, on rencontre des problèmes ou on tombe, alors on se relève et on se remet en selle. On peut s’arrêter sur le bord et apprécier le chemin déjà parcouru, mais on repart aussi, avec l’assurance que le retour sera différent, grâce à ce qu’on a vécu. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page