top of page
Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Les cœurs silencieux", de Sophie Tal Men, aux éditions Albin Michel




Il y a les mots bleus comme dans la chanson. Les mots qu’on chuchote, ceux qu’on crie, ceux qu’on pense tout bas et modifie tout haut. Et puis, il y a les mots qu’on tait, par pudeur, par peur ou par honte d’une situation passée.


Pedro, les mots, il les utilise avec parcimonie. Il est d’une nature taiseuse et pudique. Alors les mots d’amour à sa famille, il les garde pour lui. Il pensait avoir le temps de les dire…


Victime d’un AVC, il perd l’usage de la parole et à sa rééducation, s’ajoute la culpabilité de ne pas avoir parlé plus tôt…


Sa belle-fille, Sarah, infirmière dans un autre service, alterne gardes et visites pour l’aider dans sa rééducation. Voyant son beau-père tombé dans la dépression, elle décide de partir à la recherche de son passé et de ses secrets, de retrouver ses proches qui ont été à ses côtés dans sa vie d’avant leur rencontre. Sarah a compris que pour sa guérison, l’orthophoniste ne sera pas suffisant pour que Pedro retrouve l’usage de sa voix et que les mots ne restent plus coincés dans une partie de sa tête.


La voilà partie pour Lisbonne à la rencontre de son fils aîné, écrivain qui alterne sa vie entre les phases d’écriture au Portugal et l’aide qu’il apporte à sa mère et son frère handicapé, en Bretagne. La rencontre est houleuse. Au tour de Sarah de trouver les mots pour le convaincre de partir à la rencontre de ce père dont il a coupé tous liens depuis plus de vingt ans.


Des plages bretonnes aux dunes portugaises, un livre qui invite au voyage avec des personnages attachants et des paysages sublimes.


Une écriture qui place beaucoup de bienveillance et d’humanité dans les mots. Les mots, fils conducteurs de ce très beau roman qui parle avec douceur et sincérité des familles et des secrets.


Un joli moment et toujours le plaisir de retrouver quelques personnages des histoires précédentes.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Ecrire. Effacer. Couper. Façonner. Apprendre à mieux connaître ses personnages. »


« - Un dealer de lettres ?

-Avec des mots prohibés. Des trucs dangereux. »

 

Et vous, quel passage vous a parlé ?

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page