top of page
Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Reine d’un jour" de Kristin Innes, aux éditions Métaillé



La veille de ses 51 ans, Clio Campbell, ancienne pop star, se suicide. La nouvelle de sa disparition se répand rapidement dans les médias. Amis, amants, ex-mari, rencontre d’un jour et compagnons de lutte, se souviennent de cette femme rousse incandescente. Une chanteuse d’un succès. Une militante féministe. Une femme engagée. Une femme avec ses démons et ses fragilités. Toutes les personnes qui l’ont croisée la racontent. Chacun a son histoire, son anecdote. Chacun l’a aimée, l’a détestée.


A travers une multitude de personnages tous touchants et marquants, l’auteure raconte le portrait d’une femme talentueuse et engagée, d’une artiste à la fois révolutionnaire et perdue. Ce portrait de femme est aussi l’occasion de parler de politique, de luttes, de féminisme et d’évolution dans nos sociétés. Portrait de 50 ans de la vie d’une femme et en parallèle 50 ans de la vie d’un pays.


L’épopée d’une femme en colère, qui voulait changer le monde par ses chansons, ses combats, ses coups de gueule et qui s’est essoufflée face à un système puissant et corrompue. Une femme seule qui n’est jamais rentrée dans les clous et qui en a dérangé plus d’un pendant sa vie.


Vie virevoltante, n’a jamais cessé de vouloir chanter et de combattre. Elle s’est battue contre tout : politique, média, système, les cases dans lesquelles on voulait qu’elle rentre, l’indépendance pour l’Ecosse, la corruption, l’entreprise musicale. Elle a secoué les gens qu’elle a rencontrés. Elle a laissé une trace dans chacune de ses rencontres qu’elle soit d’un soir ou de toute une vie. C’est son engagement qu’on ressent à travers les pages du livre.


On ressent la puissance et la force du personnage de Clio. La musicalité transperce dans les mots. Une héroïne explosive. Un roman engagé et pop. Un livre addictif et explosif.


Un super roman et un coup de cœur ! Impossible à lâcher !


Les passages du livre qui m’ont touché :


« C’était une force de la nature, exaspérante, impulsive, totalement dénuée d’humour, qui changeait d’avis toutes les cinq minutes, ne faisait jamais ce qu’elle avait dit, qui vous prenait et vous jetait si et quand elle avait besoin de vous. Et putain, qu’est-ce que je l’aimais. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page