Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Set et Match!" de Liane Moriarty aux éditions Albin Michel



Joy et Stan Delaney forment un couple uni depuis un demi-siècle. Entraîneurs de tennis, propriétaires d’un club, parents de quatre enfants, ils présentent la vision d’un couple solide, travaillant ensemble, jouant ensemble et ayant tout réussi ensemble.


Pourtant comme dans chaque roman de Liane Moriarty, cette famille à l’apparence parfaite, a une faille et c’est dans cette fragilité que l’auteure nous emporte pour un thriller psychologique drôle et mordant.


Le jour où Joy disparaît, elle envoie un message incompréhensible à ses enfants, Amy, Logan, Troy et Brooke. Puis, elle ne donne plus signe de vie, ne répond plus à son téléphone, ne rentre pas chez elle et son vélo a disparu.


Où est Joy ? A-t-elle décidé de quitter le domicile conjugal ? A-t-elle eu un accident ? Et si elle avait été tuée ? Sa disparition a-t-elle un lien avec l’arrivée de la mystérieuse jeune femme qui a sonné à leur porte, il y a un an ?


Voici comment ce nouveau roman commence et nous emmène dans une enquête qui malgré quelques longueurs, nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. Les chapitres s’alternent entre la présence de cette jeune femme chez eux et son entrée dans leur vie l’année précédente et la disparition de Joy.


Au fil des pages, on suit l’enquête du lieutenant Christina Khoury qui a délaissé les préparatifs de son mariage pour interroger les différents suspects et témoins afin de recroiser les informations et commérages du quartier tout en suivant son mantra : « Ne rien supposer. Ne rien croire. Tout vérifier.».


Chaque indice compte, chaque parole dévoile les secrets que tous les membres de cette famille cachent pour se protéger et maintenir leur paraître. Ils ont tous leurs petits mensonges pour ne pas dévoiler les failles et les doutes qui les assaillent et surtout de pas fléchir devant cette famille de champion. C’est bien connu, il ne faut jamais montrer sa faiblesse sur le terrain. Il faut au contraire continuer à sourire et à feindre.


Toutes les pièces à conviction récoltées tout au long du récit s’assemblent à la toute dernière page pour une résolution explosive à laquelle on ne s’attend pas !


Une bonne dose d’humour, une poignée de suspense, quelques secrets biens gardés et des personnages attachants, tous les ingrédients d’un super moment de lecture !


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Il aurait pu citer la chanson de Kris Kristofferson préférée de son père et lui dire qu’il n’y aurait jamais rien de plus facile que de l’aimer. Il aurait pu dire « Laisse-moi t’aider ». Il aurait pu dire beaucoup de choses, mais il s’était contenté de répondre doucement : « J’aime bien le boulot. Je suis un bosseur. » »


« C’était agréable d’être sermonnée ainsi. Elle croyait entendre sa propre voix, celle de sa mère, de sa grand-mère et toutes les femmes à bout de nerfs soulagées depuis la nuit des temps. C’était si bon de se souvenir de ces étreintes éperdues quand ils cessaient de vous serrer contre eux. »

« Une fois que la balle est lancée, il est inutile de voir où elle va. On ne peut plus modifier sa trajectoire. Il faut penser au coup suivant. Non pas à ce qu’on aurait dû faire. Mais à ce qu’on fait, là, maintenant. »


« Parfois leurs enfants suivaient leurs conseils à la lettre, parfois, ils faisaient tout ce qu’ils leur avaient dit de ne pas faire et les voir subir la plus petite déception était plus douloureux qu’essuyer eux-mêmes les pires défaites, mais à d’autres moments, ils faisaient quelque chose qui n’appartenaient qu’à eux, quelque chose de si extraordinaire, si inattendu, si fabuleux que c’était comme un jet d’eau glacée par une chaleur torride. C’étaient les plus beaux moments. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

9 vues0 commentaire