top of page
Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Sous le soleil de Soledad" de Laurence Peyrin aux éditions Calmann-Levy



Son prénom : Cassie. Son nom de famille : Eliott. Alors depuis cinquante ans, Cassie est surnommée Mama Cass en référence à la chanteuse pop. Depuis cinquante ans, Cassie vit avec l’image de cette chanteuse et a trouvé refuge dans le sucre pour justifier ses rondeurs et sa ressemblance avec la star. Depuis cinquante ans, Cassie n’a dans ses tiroirs qu’une seule photo d’elle à 8 ans. Elle fuit l’objectif.


A la tête d’un safari d’alligators, ses journées se ressemblent et sont rythmées par les groupes de touristes en quête de sensations fortes sur l’hydroglisseur au milieu des alligators, ses conversations décousues avec son ami et collègue Oleg, une maison impeccable et tenue par Soledad depuis presque trente ans et surtout les dîners préparés par Soledad et pris face à elle-même. Sa vie est monotone comme ses tenues kaki qu’elle porte en carapace pour cacher ses complexes.


Un soir, le rythme régulier de sa vie va s’enrayer. Cassie découvre le corps sans vie de Soledad. A la peine de perdre un membre de sa famille, s’ajoutent la honte de ne rien connaître de Soledad, ni sa famille, ni ses origines, ainsi que la surprise de découvrir la requête de sa femme de ménage.


En effet, Soledad a caché sous les affaires de la mère de Cassie une lettre à son attention ainsi qu’une somme d’argent. Dans cette lettre, elle demande à Cassie de ramener ses cendres chez elle, à Tulum au Mexique.


Une bouffée d’angoisse saisit Cassie. Elle n’est jamais sortie de Floride. Elle n’a jamais voyagé. Elle n’a surtout jamais pris l’avion. Cette mission lui fait peur et vient bousculer toutes les barrières qu’elle avait mises autour d’elle. Mais pour l’amitié de Soledad et poussée par Oleg, Cassie va réserver un vol pour le Mexique et partir une semaine pour retrouver la famille de Soledad et respecter ses dernières volontés.


Dans l’avion, elle fait la connaissance de Viva, une jeune femme pétillante, mince et à la pointe de la mode. Tous les opposent et pourtant, une amitié va naître entre les femmes. Et c’est ensemble qu’elles vont partir sur les routes de Tulum pour découvrir les origines de Soledad et lui rendre un dernier hommage.


Cette semaine de quête va transformer Cassie. Au contact de Viva et grâce à ce voyage, elle va se découvrir, apprendre le bonheur, se libérer du poids de son enfance et se voir avec des yeux bienveillants.


Un merveilleux voyage initiatique. Un roman qui remet l’humain et l’amitié sur le devant de la scène. De très beaux portraits de femmes à la fois fortes et bouleversantes.


Une plume à la fois drôle et touchante. Une histoire de femmes et d’amitié. Un très beau roman qui invite au voyage et à l’amitié. Un moment de tendresse et de bienveillance.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Telles étaient leurs conversations du matin, toujours décousues, mais jamais dépourvues de sens. Celles d’un vieux couple, en somme. »


« La vérité, c’est qu’elle était pour moi une présence réconfortante. Et que comme toutes les présences réconfortantes, on ne les ressent que par leur absence. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page