top of page
Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

« Un monde à refaire » de Claire DEYA aux éditions de l’Observatoire




Printemps 1945, sur les plages de la Méditerranée des hommes s’activent. La guerre se termine et les habitants n’aspirent qu’à une seule chose : fouler le sable et se baigner. Seulement, les plages et la mer sont minées. Alors ces hommes fouillent le sol pour trouver ces mines avant leur explosion.


Ces hommes sont des résistants, des anciens prisonniers revenus des camps, des rescapés du front, des prisonniers allemands. Ces hommes reviennent chez eux sans reconnaître ces lieux qu’ils ont connus avant la guerre, sans retrouver leurs proches disparus, sans se reconnaître eux-mêmes, cinq ans après.


Parmi ces hommes, il y a …


Fabien, résistant, chef de maquis, acteur du débarquement de Provence et désormais responsable des démineurs. Il faut faire preuve d’agilité face aux explosifs, de patience face aux politiques pressés d’écrire une nouvelle page, de sagesse face aux hommes perdus dans ce nouveau monde, de bienveillance envers l’ennemi. Il faut surtout oublier les amis perdus au combat.


Vincent, ancien prisonnier dans un camp en Allemagne et ancien médecin avant la guerre. Sitôt évadé, il a rejoint Hyères dans l’espoir de retrouver la femme qu’il aime et dont il est sans nouvelles. Il a rejoint l’équipe des démineurs dans le cadre de sa quête. Il est prêt à tout même mettre sa vie en danger.


Lukas, prisonnier Allemand dans un camp près d’Hyères. Il attend le sort qui sera réservé aux prisonniers tout en réfléchissant au moyen de s’évader. Participer au déminage, peut aider …


Saskia, jeune femme, rescapée des camps. Revenue sur les lieux de son enfance, elle veut retrouver la maison de son enfance, les objets ayant appartenu à sa famille et surtout qui est à l’origine de leur dénonciation. Saskia ne veut plus entendre « Ne faites pas d’histoire ».  Pour se reconstruire, Saskia est prête à aller au bout de ses recherches.


Une histoire romanesque qui emporte sur une période de reconstruction dont on parle peu. Des personnages de fictions inspirés d’hommes et de femmes du réel.


Des quêtes, des secrets, les derniers combats et surtout l’espoir d’une nouvelle vie sans oublier les disparus.


Un roman magnifique.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Personne n’avait envie d’entendre. Pourtant, ce qu’elle avait à raconter, ce n’étaient pas des histoires, mais l’Histoire avec un grand H et toutes ses minuscules, l’Histoire comme elle peut être dégueulasse, l’Histoire qui ne va pas dans le sens du progrès, ni de l’idée que l’on voudrait se faire de l’humanité, l’Histoire qui n’aurait jamais dû admettre cet enfer, l’Histoire qu’il ne faudra jamais oublier. »


« Il y a l’acquis et il y a l’instinct. Il y a ce qui est prévu et l’imprévisible. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page