Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"Contre vents et secrets" de Cynthia Kafka, aux éditions de l’Archipel



« Contre vents et secrets », c’est la devise de l’île de Broavel en Bretagne sur laquelle Charlène est venue trouver réponse à sa vie qui part à la dérive et dévoiler les secrets que lui cachent sa mère.


A 35 ans, Charlène a le sentiment d’être restée sur le bas-côté de la vie tandis que les autres filent à tout allure sur l’autoroute de la vie. Elle doit faire face à une douloureuse séparation en plus d’apprendre que la maîtresse de son ex-mari est enceinte, là où elle fait face depuis plusieurs années à cette impossibilité de devenir mère.


Cette île, c’est ce dont elle a besoin pour s’éloigner de son chez-elle qui l’étouffe et de faire le point sur sa vie.


A Broavel, elle s’installe aux Oisillons, une maison d’hôtes tenue par la délicate Jeanne et son drôle de mari, Victor. Aux Oisillons, c’est le lieu pour l’introspection, le lieu qui accueille les naufragés de la vie. Face à la mer, aux paysages changeant au gré des marées et à son phare imposant, on peut respirer, fermer les yeux et s’entendre penser. Et Charlène n’est pas la seule à être venue chercher des réponses. Elle va y faire la rencontre de Félicie, une jeune femme intrépide qui va venir bousculer la sage Charlène. Elle va aussi côtoyer ses habitants dont l’énigmatique Véra, infirmière et bibliothécaire de l’île qui soigne les maux en préconisant des romans, Jonas, l’homme aux mille citations et proverbes et Zélie, une petite fille espiègle et très sensible.


Au contact de cette île et de ses habitants, Charlène va s’ouvrir, retrouver confiance en soi et oser être elle-même. En enquêtant sur les secrets de sa mère, elle va se reconstruire.


Une île qui offre un moment de répit aux naufragés. On n’échoue pas par hasard sur cette île. Elle apporte autant qu’on peut lui donner. Chaque habitant y a trouvé réconfort et sécurité et a lui-même contribué au bien-être et à la protection de cette île. Charlène venue y retrouver sa confiance et comprendre sa mère, que pourra-t-elle y apporter ?


L’alternance du passé et du présent, rythme le récit et dévoile au fil des pages les secrets les mieux gardés au creux de son île.


« Contre vents et secrets », c’est un roman qui fait beaucoup de bien au moral et offre un total dépaysement et une bulle de réconfort le temps de sa lecture. On retrouve la plume drôle et touchante de Cynthia Kafka. Ses punchlines font toujours autant rire et ses mots choisis avec soin offrent toujours de nombreuses émotions.


L’histoire met en scène des personnages tous aussi touchants et attachants les uns que les autres. Un roman passionnant, captivant et riche en émotions et rebondissements.


Une bulle de douceur et de bienveillance. Un merveilleux moment de lecture.


Les passages du livre qui m’ont touché :


« Je chéris les mots bas, les mots doux, les mots d’amour, mais également les mots crus, les gros mots, ceux qui hurlent, grondent, tempêtent, s’écrasent et vivent, tout simplement. »


« La vie est un océan. On peut barboter tranquillement ou plonger pour explorer les fonds marins. Parfois, on nage à contre-courant, à d’autres moments on se contente de rester en planche à attendre que la houle nous ramène à la plage. De temps en temps, on part à la dérive, on coule ou on remonte à la surface. On agit en fonction des vagues selon qu’elles sont calmes ou déchaînées. Et quand une main amie se tend depuis une barque, on peut l’accepter pour souffler un peu ou la refuser. »


« Je connais l’importance des mots. La façon dont ils sont alignés peut transformer un récit. Dans le cas présent, ils peuvent bouleverser des vies. Tant qu’ils n’ont pas été lus par d’autres, les mots n’existent pas vraiment. Ils peuvent être effacés, gommés, remplacés. Une simple virgule en modifiera le sens. »


« Je pourrais ruminer sur ces années gâchées. Mais pour savourer la vie, on doit savoir remettre les choses en perspective. On a perdu du temps mais on s’est trouvés. Le phare est toujours debout. Comme nous. Contre vents et secrets. »


Et vous, quel passage vous a parlé ?

4 vues0 commentaire