Rechercher
  • quandleslivresnousparlent

"La trajectoire des confettis", de Marie-Eve Thuot aux Editions du sous-sol



« Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants », ce n’est pas du tout la phrase qui caractérise ce roman ! Ici, le mantra des contes de fées qui ont bercé notre enfance est mis à mal.


A travers une fresque familiale de plus de 600 pages, l’auteure décortique les relations amicales, amoureuses, familiales et fraternelles.


A Montréal, on suit l’histoire de quatre frères : Zach, l’aîné, qui bien que marié, enchaîne les relations d’un soir sur Tinder avec l’accord de sa femme qui en fait autant ; Xavier, le cadet, le plus sensible des quatre, qui pour une mystérieuse raison a fait vœux de chasteté il y a quinze ans ; Justin et Louis, les petits derniers, nés à une semaine d’intervalle de deux mères différentes et d’un père commun et volage. Tandis que Justin est père célibataire, Louis change de copines tous les six mois exactement pour en présenter une nouvelle à sa famille à Noël et au repas familial de de la fête nationale du Québec.


Autour d’eux, une multitude de personnages haut en couleur, attachants et touchants, tous ayant un lien entre eux. Au fil des pages, on découvre qui est le père, le frère, la sœur, la mère, le cousin, la compagne, le mari, la nièce de qui.


Les thèmes de l’amour, de la liberté, de la filiation, de l’art et de la politique canadienne s’entremêlent dans ce roman. L’auteure mélange la vie de ses personnages à des réflexions philosophiques et féministes et à des éléments historiques. On apprend par exemple comment est née l’association de la couleur rose pour les filles et bleue pour les garçons, sachant qu’à une période, c’était l’inverse.


Dans ce livre, les femmes sont mises en avant. De jolis portraits de femmes sont décrits. Des femmes indépendantes, intelligentes et créatives qui s’assument, qui s’aiment, qui affirment leurs choix et leurs convictions et qui défendent leur liberté.


L’auteure utilise les retours dans le passé et les sauts dans le futur. En effet, l’histoire se déroule de 1899 à 2026 en s’arrêtant principalement dans les années 80-90 et sur l’année 2014/2015. On découvre ainsi les personnages au fur et à mesure du récit. Ils grandissent, aiment, se cherchent, se disputent, doutent pendant toutes ces années. Les retours dans le passé de leurs aïeuls nous permettent de mieux les comprendre et de savoir de qui y tiennent les traits de leur personnalité.


Marie-Eve Thuot signe un premier roman moderne, dépaysant, drôle et déjanté.

13 vues0 commentaire